Et basta

17 juil. 2014

ok - 2 ans...

... ça fait une belle absence.

Il s'en passe en deux ans. Ouaip !

Bon, en tout cas, toujours là. Plus ou moins forte, plus ou moins dubitative, plus ou moins d'accord avec moi-même.

J'ai plein de choses à rattraper ici. Comme un gros kamoulox émotionnel. Une arête de poisson bien coincée. Une rivière un peu polluée. Une pendule barrée.

ok - j'ai pris 2 ans dans la tronche, comme toi. Mais la vie n'est peut-être pas si chienne...

 

 

Posté par peggysue à 14:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 oct. 2012

Nom de diou

Bouhhhh la vilaine blogueuse qui blogue plus !!!!!!!!!!! bouuhhhhh !!

Oui alors pour ma défense, je reviens en force pour montrer à tous mes lecteurs, enfin, à mes 2 amis qui lisent ce truc de temps en temps, que oui, mon blob est encore en vie. Alors à vrai dire, et pour faire court, je reviens de 3 jours d'enfer paradisiaque avec mes amis de coeur paranormaux. Et s'il fallait résumer en quelques mots, je dirais : chaussettes oranges, croissants, gémissements (oui c'est avec les mêmes amis qu'y a 3 ans... pour les lecteurs assidus), libanais, glouglou, loto, purée maison, charmant coloc (aka Jack Beauregard), impro alcoolisée, scrabble psychanalytique, ronflements et parapluies.

 

Ouais, je sais, je suis une p'tite veinarde.

Mais c'est pas tout. Il y a ça aussi : http://www.facebook.com/pages/Stephane-Terne-et-les-Th%C3%A9-Dansant/279934828770390


 Ca et encore plein d'autres trucs déments qui m'arrivent en ce moment, comme si Saturne se barrait enfin de mon ciel pour me faire croire au bonheur... Restons prudents et attendons de voir la suite....

Posté par peggysue à 23:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 oct. 2011

Mon opérateur maux-bile et moi

... dernièrement, j'ai fait confiance à un vendeur pré-pubère d'un opérateur bien connu qui rime avec enfer, lucifer, tape sur les nerfs, tête de glaire, enfin, ce n'est pas un hasard si tout ça rime.

Je disais donc, j'ai fait, sous l'enthousiasme exubérant d'un jour où je me sentais d'humeur à évoluer dans la technologie, confiance à un vendeur qui sait à peine lire. D'habitude, avant d'acheter un truc, je passe environ 3 jours et 6 heures 50 sur le Web, pour bien comparer, avec tout plein de comparatifs, et des comparatifs de comparatifs, qui comparent par rapport aux comparatifs d'avant.

Mais là, je me suis dit, finalement, pourquoi ne pas faire confiance à un """""""professionnel"""""". Voici, tout de suite et sans vous faire plus attendre, pourquoi NE JAMAIS FAIRE CONFIANCE à un vendeur de téléfionie mobile.

Je suis arrivée, et j'ai dit, tout connement : bonjour, j'aimerais bien moi aussi avoir la 3G sur mon téléphone intelligent qui rame en GPRS :)) Je m'en fous des communications, j'ai une heure bloquée que j'arrive pas à écouler, tout ce que je veux, c'est mes mails pros (et mon horoscope, mais ça, je l'ai pas précisé).

Je vous la fais courte: je suis repartie avec 2h de com dont 3 n° illlimités + j'ai perdu mon mail illimité + j'ai un forfait 3G sur un tél qui n'est pas compatible avec la 3G.

Merci qui ? Vade Retros Satanas !!!!!!!!! Boutique de l'enfer !!!!!!!!!!

Quand j'ai voulu me plaindre sur la hotline, je suis tombée sur un charmant jeune homme qui fonctionnait assez bien en émission mais pas du tout en réception et qui, après mon monologue d'une demi-heure, m'a proposé de passer au forfait 3G supérieur, pour avoir encore plus de comm et plus de Mo !!!!!!!!!!!!!   MAIS JE TE DIS QUE MON TEL N'EST PAS COMPATIBLE AVEC LA 3G !!!!!!!   Allô MacFly, y a quelqu'un au bout du fil ?? Mais qu'est-ce que vous bites ??

Bon, si j'écris ce post, oui, c'est pour me défouler, et c'est aussi pour dire que j'ai rappelé aujourd'hui. Cette fois, j'ai eu une demoiselle (enfin une pétasse). Elle semblait plus réceptive. Par contre les connexions se faisaient difficilement dans sa matière molle. Au bout d'un quart d'heure, elle m'a proposé ...........  de passer au forfait supérieur ....... Tout ce que je voulais, c'était savoir si je pouvais bénéficier d'un nouveau tél COMPATIBLE. Quelle plaie. C'est pire que de se cogner le petit orteil dans le pied de la table. Enfin, au bout de 28 minutes, l'ingrate de me lâcher : "Mais, qu'est-ce que vous attendez de moi au juste?"

Et là, pour la première fois depuis bien longtemps, je me suis vue au bord du gouffre, le vide intersidéral, un véritable trou noir, béant, devant moi. Le cri de Munch.

Mais qui sont-ils, ces êtres étranges, cyborgs lobotomisés que la bouche des Enfers semble vomir d'indigestion, empoisonnée de ses propres créatures créées de toutes pièces pour répondre aux ordres précis du Maléfique ?

Pauvres humains. Pauvres cons. (ça fait du bien)

 

Posté par peggysue à 00:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 sept. 2011

Poésie smartphone

Il y a beaucoup de choses que je n'aime pas dans ce monde (il y en a tant que je suis en train d'en faire un recueil...). Parmi elles, l'absurdité de la communication, ou comment apprendre à ne pas savoir communiquer. J'en veux pour preuve tous ces réseaux plus crétins les uns que les autres, où la chose la plus importante semble être de savoir si une vague connaissance revue au supermarché a finalement réussi à trouver ses pignons de pin.

Bref, je voulais te faire partager un instant de poésie, offert gratuitement sur mon Smartphone à moi, pour dire que, oui, au milieu de tout ça, au milieu des poks, des fans, des connexions 3G, des news et des horoscopes gratuits, il reste un peu de sensibilité, résumée en quelques mots :

"Voix ambiguë d'un coeur qui au zéphyr préfère les jattes de kiwis".

Trouvée dans les options d'écran/clavier hier soir...

Et bien ne restons pas coi et couchons-nous moins bêtes ce soir : non, amis des mots, il ne s'agit pas d'un texte de grand corps malade ou de je ne sais quel poète en verve de CM1. Il s'agit bel et bien d'un (roulement de tambour....)

PANGRAMME !!!!!!!!

Un pangramme (du grec pan : « tous » et gramma : « lettre ») est une phrase comportant toutes les lettres de l'alphabet. (dixit Oui qui pédia).

Donc, pour résumer, y en a vraiment qui n'ont rien à foutre dans la vie, que de passer des heures à créer des phrases qui contiennent toutes les lettres de l'alphabet, en se préoccupant d'ailleurs que de façon très accessoire du sens de ladite phrase, quitte à retomber dans l'absurdité que j'évoquais bien tristement au départ de ce post. C'est un peu le Kawacks du grand scrabble de l'Humanité...

Alors pour toi lecteur, une petite pour la route :

Monsieur le fakir, essayez de m'aider à balayer le wagon et mon xylophone tout en jouant aux quilles avec le vent.

 

Triste, oh bien triste monde vomissant l'absurdité de ses créatures zélées (niveau poésie, c'est quand même mieux, hein ?)

Posté par peggysue à 14:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 janv. 2011

Quelque chose à l'arrivée...

Cher lecteur imaginaire,

Désolée de cette absence prolongée, mais depuis que je travaille plus, j'ai plus le temps de rien.... ou presque ! Alors dans ma nouvelle vie, y a plein d'espace, de nouveaux dangers, visuels, pollutoires et surtout sonores (les trains de marchandise à 50 mètres des fenêtres, ça fait tout trembler...). Y a des gens aussi dans ma nouvelle vie, des vrais gens avec qui je peux parler de trucs profonds, ou même très cons d'ailleurs, brefs des gens tout chauds, tout vivants, qui m'ont sauvée in extermis du gouffre abyssal de la mer (...)

Dans ma nouvelle vie, y a aussi un compte en banque qui se vide plus vite qu'il ne se remplit. D'ailleurs il se remplit pas du tout. Mais faut dire que dans cette nouvelle vie, j'avais décidé d'acheter ces trucs utiles et parfois esthétiques qu'on appelle meubles (merde, j'fais du Grand Corps Malade !!). Alors pour vivre un tant soit peu décemment, c'est-à-dire avec un frigo, une gazinière, une table, quelques étagères (confaux ou Ykéah), un matelas et un sommier, ben tu raques. Ouais, c'est chère la vie. Mais je mange plus, que du fromage et des fritelles, c'est très sain et économique. Dans un mois j'explose le matelas mousse de mon BZ d'occas sur lequel je dors depuis 2 mois en attendant cette p***$$ de b:!:^$p}$ de literie de mes c$***** que j'ai commandée sur la toile et qui n'arrive pas....

Peu importe. Dans ma nouvelle vie, y a de la nouvelle musique, avec des grands types tout confortables à l'intérieur. Y a des projets qui aboutiront, peut-être, ou pas, mais finalement, je m'en balance. Je vis. Je me sens vivante. Ca fait tout drôle. Ouais, dans ma nouvelle vie, je sens que j'vais m'amuser.

Posté par peggysue à 20:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


31 oct. 2010

Jeu de mot compte double

Séance photo chez G et Mag. Voyage en Grèce, les Cyclades.

G : Alors tu vois, y a pas mal de temples antiques, par contre laissés à l'abandon...

Bibi : Ah oui, le "tique", un matériau bien connu en Grèce (gros rire intérieur de moi-même et petits rires de mes hôtes)

G : oui, oui, d'ailleurs, c'est que là-bas l'tique ! (la Baltique, pour ceux qui sont mous de la matière)

 

Voilà, une superbe action collective. De belles soirées en perspective...... J'ADORE MES AMIS (ils sont presque aussi drôles que moi)

Posté par peggysue à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

la malédiction de la toile...

... ah je te vois venir, cyber-lecteur en quête de croustillade web-lunatique. Raté. Ce n'est pas de cette toile que je viens te parler. Non. De l'autre. De celle dont la seule odeur ferait fuir un putois en mal d'amour. Je veux bien sûr parler de la toile de tente.

Alors voilà, en cette période de mouvance cartonnée, j'en profite pour faire du tri. Et ça passe par les photos. Bon c'est pas facile de jeter des photos, c'est un peu comme jeter des couverts en plastique parce qu'on sait qu'on ne les utilisera pas, ces foutus trucs en plastoque (on se demande bien d'ailleurs par quel miracle ils ont atterri dans le tiroir). Bref, je feuilletais quelques époques de ma vie, avec un sourire douillet de ceux qui te rappellent que t'as des amis, et que la vie est pas si dégueu, quand soudain, je me suis prise une drôle de réalité dans ma face de dimanche : un p**** de point commun entre une bonne partie de mes ex. Et devine quoi ? ouais, c'est là qu'elle rentre en jeu..... MAIS POURQUOI DIABLE M'ONT-ILS TOUS EMMENÉ CAMPER alors que je DETESTE le camping ?????????????????

Et mon passé sentimental m'est soudain apparu comme une grosse absurdité à l'odeur de moisi (et de pieds). Incroyable ! Et me voilà qui pose devant la maudite, et une autre en plein montage, et une autre devant, une dedans, à poil, en maillot de bain, en sac de loufage.... non mais franchement, si c'est pas du talent d'actrice, je m'y connais pas.

Alors voici un message à tous les ignares qui pensent encore faire la surprise du siècle à leur dulcinée en leur annonçant 4 jours sous la tente, à Beden-Beu-lès-Oies, entre les vaches et les grenouilles : NON, arrêtez, ça nous fait pas plaisir, on n'aime pas camper, même si on vous fait croire l'inverse pour pas vous vexer. Mais le camping, ça nous fait chier, chier et rechier.

Le prochain qui me fait le coup, je l'étouffe avec sa p**** de toile en lui faisant bouffer. Bon, fallait que ça sorte :) Ca fait du bien.

Posté par peggysue à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 oct. 2010

Hier, j'ai failli écraser une vieille

Oui, hier, ma vie a failli basculer, encore (elle bascule beaucoup en ce moment). Je roulais, avec des millions de trucs dans la tête, comme, tiens cette fille qui marche là-bas, elle me fait penser à la femme de mon pote, j'aurais pas imaginé sa femme comme ça d'ailleurs, non c'est vrai, mais bon, et puis finalement, j'ai quand même quelques attaches ici, pourquoi encore partir, où, comment, faudrait que je m'arrête à la boulangerie aussi, mais c'est quoi CE TRUC QUI LEVE LE BRAS A 3 METRES DE MA CAISSE ???!!!!??$$**   AHHHHHH UNE VIEILLE QUI TRAVEEEEERRRRSE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! En plus elle était sur les clous (sinon je l'aurais insultée). Du coup elle s'est mise à courir pendant que je freinais (mais pas trop quand même, je voulais pas que la voiture de derrière me rentre dedans...) et elle a fini par atteindre le trottoir alors que ma caisse passait.... pas loin de ses jambes. Alors j'ai mis machinalement ma main sur ma bouche béante. Heureusement, j'étais à 500 mètres de chez moi (parce que rouler avec une main sur la bouche, c'est pas fastoche). J'ai pas osé regarder dans mon rétro. J'ai failli tuer quelqu'un. Oui parce qu'une vieille, si tu la renverses à 50 km/h, peu de chance qu'elle s'en tire avec un poignet foulé.

Je me suis dit qu'il fallait que je décompresse d'urgence et surtout que j'arrête de conduire pour l'instant. JE SATURE

Posté par peggysue à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juil. 2010

Un galet dans la marre....

Alors c'est vrai, ça faisait un moment que ma carcasse et moi-même n'avions pas quitté cette bonne vieille terre de France. Et bien, j'ai rattrapé mon retard avec 3 vols en un mois. Enfin six si on compte allers ET retours. Et sur les 6, j'en ai eu 2 potables, oui, 2 seulement où j'ai pas failli arracher les accoudoirs tellement que j'avais la trouille qu'on s'écrase.

Sinon, ça va, je gère.

Ce qui est drôle, dans les aéroports, c'est les rayons X. Avant, c'était déjà un peu marrant. Mais pas trop. Maintenant, c'est l'éclate. Alors ça varie, bien sûr, en fonction des aéroports. A celui de Vienne, on rigole bien avec les liquides. Faut les sortir et tout et tout. Et l'aut'fois, le gars a carrément bloqué sur mon huile de massage... il a fallu qu'il la sorte, qu'il regarde... et là tu es juste content de ne pas avoir emporté ton lubrifiant aphrodisiaque au gingembre.

Mais j'ai mieux : si tu portes des shoes compensées, faut les enlever. Et si tu veux vraiment avoir l'air con, tu enfiles des espèces de charlottes pour pied en matière de sacs poubelles. Si si. C'est depuis qu'y en a un qu'a fait la blague de la bombe dans la godasse..... Alors là le gars, y me dit : "Madame, faut enlever vos chaussures, vous les mettez avec votre sac dans la caisse, et vous pouvez mettre ""ça"" . Regard incrédule de moi-même "Euh... ben non je vais rester pieds nus...".

Et puis là, c'est le drame. De l'autre côté du portail, j'attends mon sac, je le vois passer à l'écran, et je vois la nana qui bloque sur cette masse sombre qui ressort très très bien aux rayons X. Arrêt sur image. Elle appelle sa collègue. Ca sent mauvais. "Ouvrez votre sac s'il vous plaît, Madame". Je m'exécute, sourire débile et intérieurement hilare. "Mais qu'est-ce qu'ils ont tous à vouloir ramener des galets !!??!" Et moi : "Ben, c'est un cadeau !!!! C'est un porte-bougie !!!!!!!" Oui car en prenant un beau gros galet bien plat, on peut faire un porte-savon, un porte-bougie, un presse-livre, un objet déco zenifiant, mais aussi, et surtout, une arme de fracassage de gueule, ce qui, reconnaissons-le, n'est pas très toléré à 4000 mètres d'altitude.

Donc ils m'ont gaulé mon galet.

C'est quand même dur de voyager...

Posté par peggysue à 22:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juin 2010

Human Behavior

Burning ... my chest...

Teasing... no rest

Cheating... and what next?

My blood on your face. Are you scared? There's definitely no logic. My guts on your bed. Did you just say "blessed"?

You pig, you whore, you fuckin circle on my brain, I'll get you and squeeze the exquisite life out of your vein and empty your body till it goes dry to dust on my swollen feet

Horseman, pass by

Posté par peggysue à 23:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]