... ah je te vois venir, cyber-lecteur en quête de croustillade web-lunatique. Raté. Ce n'est pas de cette toile que je viens te parler. Non. De l'autre. De celle dont la seule odeur ferait fuir un putois en mal d'amour. Je veux bien sûr parler de la toile de tente.

Alors voilà, en cette période de mouvance cartonnée, j'en profite pour faire du tri. Et ça passe par les photos. Bon c'est pas facile de jeter des photos, c'est un peu comme jeter des couverts en plastique parce qu'on sait qu'on ne les utilisera pas, ces foutus trucs en plastoque (on se demande bien d'ailleurs par quel miracle ils ont atterri dans le tiroir). Bref, je feuilletais quelques époques de ma vie, avec un sourire douillet de ceux qui te rappellent que t'as des amis, et que la vie est pas si dégueu, quand soudain, je me suis prise une drôle de réalité dans ma face de dimanche : un p**** de point commun entre une bonne partie de mes ex. Et devine quoi ? ouais, c'est là qu'elle rentre en jeu..... MAIS POURQUOI DIABLE M'ONT-ILS TOUS EMMENÉ CAMPER alors que je DETESTE le camping ?????????????????

Et mon passé sentimental m'est soudain apparu comme une grosse absurdité à l'odeur de moisi (et de pieds). Incroyable ! Et me voilà qui pose devant la maudite, et une autre en plein montage, et une autre devant, une dedans, à poil, en maillot de bain, en sac de loufage.... non mais franchement, si c'est pas du talent d'actrice, je m'y connais pas.

Alors voici un message à tous les ignares qui pensent encore faire la surprise du siècle à leur dulcinée en leur annonçant 4 jours sous la tente, à Beden-Beu-lès-Oies, entre les vaches et les grenouilles : NON, arrêtez, ça nous fait pas plaisir, on n'aime pas camper, même si on vous fait croire l'inverse pour pas vous vexer. Mais le camping, ça nous fait chier, chier et rechier.

Le prochain qui me fait le coup, je l'étouffe avec sa p**** de toile en lui faisant bouffer. Bon, fallait que ça sorte :) Ca fait du bien.