Il y a beaucoup de choses que je n'aime pas dans ce monde (il y en a tant que je suis en train d'en faire un recueil...). Parmi elles, l'absurdité de la communication, ou comment apprendre à ne pas savoir communiquer. J'en veux pour preuve tous ces réseaux plus crétins les uns que les autres, où la chose la plus importante semble être de savoir si une vague connaissance revue au supermarché a finalement réussi à trouver ses pignons de pin.

Bref, je voulais te faire partager un instant de poésie, offert gratuitement sur mon Smartphone à moi, pour dire que, oui, au milieu de tout ça, au milieu des poks, des fans, des connexions 3G, des news et des horoscopes gratuits, il reste un peu de sensibilité, résumée en quelques mots :

"Voix ambiguë d'un coeur qui au zéphyr préfère les jattes de kiwis".

Trouvée dans les options d'écran/clavier hier soir...

Et bien ne restons pas coi et couchons-nous moins bêtes ce soir : non, amis des mots, il ne s'agit pas d'un texte de grand corps malade ou de je ne sais quel poète en verve de CM1. Il s'agit bel et bien d'un (roulement de tambour....)

PANGRAMME !!!!!!!!

Un pangramme (du grec pan : « tous » et gramma : « lettre ») est une phrase comportant toutes les lettres de l'alphabet. (dixit Oui qui pédia).

Donc, pour résumer, y en a vraiment qui n'ont rien à foutre dans la vie, que de passer des heures à créer des phrases qui contiennent toutes les lettres de l'alphabet, en se préoccupant d'ailleurs que de façon très accessoire du sens de ladite phrase, quitte à retomber dans l'absurdité que j'évoquais bien tristement au départ de ce post. C'est un peu le Kawacks du grand scrabble de l'Humanité...

Alors pour toi lecteur, une petite pour la route :

Monsieur le fakir, essayez de m'aider à balayer le wagon et mon xylophone tout en jouant aux quilles avec le vent.

 

Triste, oh bien triste monde vomissant l'absurdité de ses créatures zélées (niveau poésie, c'est quand même mieux, hein ?)